La cuisine est l'art d'utiliser la nourriture pour créer le bonheur.

Translate

Pain en cocotte

Panem et circenses, voilà de quoi se contentait la plèbe romaine. Du pain et des jeux, offerts par les empereurs pour contenter la populace et s'attirer leur bienveillance.
S'ils n'ont pas de pain, qu'ils mangent de la brioche... aurait dit l'ingénue Marie-Antoinette à propos des revendications du peuple parisien qui se mourrait de faim. Elle devait regretter ces légères paroles quelque temps plus tard lorsqu'elle perdit une quinzaine de centimètres d'un seul coup de lame. 
On ne badine pas avec le pain, qu'on se le dise !

Faire son propre pain est aussi valorisant que facile. Il suffit de faire plein d'essais, de se tromper, de corriger certaines choses, de revenir sur internet pour prendre le meilleur de plusieurs recettes, d'essayer encore, et de réussir ! Je n'ai fait que deux tests, et le deuxième est le bon. Même si le premier n'était pas trop mal non plus, quoique beaucoup moins dodu...

Il faut du temps à la levure pour exprimer son pouvoir. Quelques heures de patience pour voir gonfler cette pâte comme une baudruche gourmande et assister à la naissance d'un joli pain rond et ventru.

J'ai utilisé la technique de l'autolyse qui consiste à mélanger la farine et le liquide, et laisser reposer au minimum 30 minutes. L'autolyse (autodestruction) modifie la biologie de la farine, techniquement, elle provoque la dégradation naturelle du gluten qui entraîne une perte de ténacité pour un gain d'extensibilité.
En clair, cela donne une pâte plus souple, plus facile à pétrir et apporte plus de moelleux à la mie. 
De toute façon c'est super facile à faire, alors pourquoi s'en priver ?

La cuisson en cocotte permet de conserver l'humidité nécessaire au bon développement du pain et donne une croûte super croustillante. Ajoutez un joli Creuset sur la liste de vos achats indispensables.
Attention, si la poignée du couvercle n'est pas garantie hautes températures, il faut le dévisser, sinon elle va fondre sur le couvercle !

INGRÉDIENTS 
  • 500 g de farine à pain 
  • 29 cl (290g) d’eau 
  • 1 cl (10g) de vinaigre blanc 
  • 1 sachet (5g) de levure de boulanger déshydratée 
  • 1 c.à thé de sel de mer 
  • Une cocotte en fonte ronde ou ovale de 22-24 cm de diamètre. 
PRÉPARATION
  1. Dans le bol du robot, verser la farine, l’eau et le vinaigre. Mélanger et laisser reposer 30 minutes. C'est l'autolyse... 
  2. Ajouter la levure, pétrir correctement pour l’incorporer.
  3. Diluer le sel de mer dans un tout petit peu d'eau avant de l'ajouter à la pâte.
  4. Pétrir jusqu’à obtenir une boule homogène, finir à la main sur un plan de travail.
  5. Huiler un bol et essuyer l'excédent avec un papier absorbant, puis déposer la boule de pâte légèrement farinée.
  6. Couvrir le bol avec un linge et laisser pousser pendant 3 heures dans le four lumière allumée. La pâte doit doubler de volume.
  7. Poser la pâte sur un plan de travail, dégazer en appuyant légèrement dessus pour former une galette un peu épaisse avant de la déposer dans un bol.
  8. Couvrir le bol d'un film alimentaire et réserver au frigo pour toute une nuit. 
Le lendemain
  1. Couvrir le fond de la cocotte avec du papier parchemin.
  2. Sortir la pâte du réfrigérateur, la plier plusieurs fois et lui donner une forme ronde ou ovale, bien serrée, suivant la forme de la cocotte.
  3. Placez la boule de pâte dans la cocotte, recouvrir avec le couvercle et laisser pousser encore 1h à 1h30. La pâte doit à nouveau doubler de volume.
  4. Saupoudrer la pâte d'un peu de farine et inciser en croix ou en carré avant d'enfourner (avec le couvercle) à froid.
  5. Cuire à 445ºF (220ºC) pendant environ 40 minutes.
  6. Vérifier la dorure, éventuellement cuire 5 à 10 minutes de plus sans le couvercle, et stopper la cuisson lorsque le pain est joliment doré.
  7. Sortir le pain de la cocotte et laisser complètement refroidir sur une grille.
Je suis sur le postérieur ! 
C'est comme dans une vitrine de mitron, mais ça vient de mon four. De MON four ! Je capote... 
La croûte chante à la sortie du four, elle est croustillante et cache une mie parfumée, moelleuse et tendre. Je suis tellement fier.



.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...