La cuisine est l'art d'utiliser la nourriture pour créer le bonheur.

Translate

Pâte à tartiner choco-noisettes #2

Vous vous souvenez ? 

Si vous avez lu la version #1 de cette recette vous pourrez remarquer que l'expression ''dans quelques temps'', peut vouloir dire dans 5 minutes ou dans... 
deux ans !

Voilà donc cette variante numéro 2, et celle-là est probablement l'ultime.
Si vous aimez la version originale de cette pâte à tartiner, composée de 13% de noisettes, de beaucoup trop de sucre et d'huile de palme (estimation 72%), vous allez probablement la remplacer par celle-ci qui est composée de presque 37% de noisettes, d'un filet d'huile végétale et de beaucoup moins de sucre. 
En plus c'est vous qui l'aurez fait !
Une texture un peu croustillante, un envoûtant parfum de noisettes grillées et de caramel, si vos enfants ne l'aime pas, ça en fera simplement plus pour vous. Vous mangerez léger un autre jour.

INGRÉDIENTS
  • 270g de noisettes entières
  • 120g de sucre en poudre (diviser en 3x40g)
  • 150g de sucre glace
  • 150g de chocolat au lait 40% de cacao
  • 25g de poudre de lait entier
  • 10g de cacao 100% en poudre
  • 5 à 10g d'huile de tournesol ou de colza (canola au Québec)
  • 3g de sel 

PRÉPARATION
Préchauffer le four à 350ºF (180ºC)
  • Noisettes : torréfier les noisettes en les déposant sur une plaque à pâtisserie, et les enfourner 15 à 20 minutes en les remuant de temps en temps. La peau doit être noire et les noisettes torréfiées à cœur. Retirer la peau en frottant les noisettes encore chaudes dans un torchon propre.
  • Caramel : dans une petite casserole à fond épais verser 40 grammes de sucre et chauffer à feu moyen-vif. Attendre que les premiers 40 grammes aient fondus pour ajouter les 40 suivants. Il est essentiel de ne jamais remuer le caramel, sinon il va cristalliser. Pour harmoniser la fonte des derniers 40 grammes, donner une rotation (un p'tit swing) à la casserole. Retirer tout de suite la casserole et ajouter la moitié du sel. Sur un papier parchemin ou un tapis de silicone, verser le caramel en couche fine. Attention, si le caramel est trop foncé il sera amer. Si c'est le cas, il faut recommencer en laissant moins cuire, et surtout ne pas verser ledit caramel trop cuit dans l'évier (je ne le ferais plus !). Le caramel est particulièrement brûlant, il faut prendre des précautions en le manipulant. Une fois refroidi, casser en petits morceaux.
  • Pralin : dans le mixeur, verser les morceaux de caramel et 120g des noisettes torréfiées. Faire tourner jusqu'à obtenir une pâte semi-liquide et réserver. Le temps de mixage dépend de la puissance du robot, mais il faut compter plusieurs minutes avant d'obtenir un résultat convaincant. Si le moteur de l'appareil commence à chauffer et fumer, procéder en plusieurs fois. Enfin s'il fume c'est un signe évident qu'il faut aller en acheter un autre...
  • Pâte de noisettes : dans le mixeur, verser les noisettes restantes et le sucre glace. Mixez jusqu'à l'obtention d'une pâte assez compacte. 
  • Gianduja : au bain-marie ou au micro-ondes, faire fondre les 150g de chocolat au lait, ajoutez-les à la pâte de noisette, avec le reste du sel, et mixez à nouveau.
  • Finition : dans le bol du mixeur, ajouter le pralin, la poudre de lait, l'huile et le cacao et mixer environ 3 à 4 minutes. La consistance change rapidement, il faut ajuster le temps en fonction du résultat recherché. La pâte est un peu chaude, en refroidissant elle va se figer un peu.
Je n'avais pas de poudre de lait entier, mais c'est aussi très bon avec la version écrémée.
Il n'y avait que 30% de cacao dans mon chocolat au lait, j'ai rajouté un tout petit peu de cacao en poudre pour compenser. Puisque, en plus de n'avoir que 30% de cacao, mon chocolat était à la fleur de sel, je n'ai pas rajouté les 10g de sel. Pas d'huile de pépins de raisin, j'y ai mis de l'huile de colza (canola). Je pense qu'une huile neutre fait très bien l'affaire.
Et bien, malgré ces modifications, cette pâte à tartiner est excellente. 
Trop peut être, je ne veux même pas partager !


.


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...