La cuisine est l'art d'utiliser la nourriture pour créer le bonheur.

Translate

Confiture de bleuets au kirsch

Booooon, encore des bleuets et encore de l'alcool !
D'abord c'est pas moi qui décide des saisons et ensuite j'aime ça le bleuet alors j'en profite. Il restera bien des prochains 10 mois pour les regretter.
Concernant l'alcool je suis Alsacien ce qui en soit est une excellente raison. Mais que les parents se rassurent, leur progéniture ne risque rien puisque l'alcool s'évapore à la cuisson. Ne reste qu'un délicat parfum indéfinissable qui rehausse le goût des fruits. Beaucoup de fruits aiment se marier avec un peu d'alcool, d'ailleurs cet alcool est bien fait avec des fruits, j'ai rien inventé...
Cette confiture ultra simple fleure bon l'enfance et les confitures de grand-mère. 
Pas folle, la mienne nous envoyait glaner ces petits fruits sauvages dans les futaies vosgiennes, s'octroyant de ce fait quelques heures de paix pendant lesquelles elle en profitait pour piquer un ronflant roupillon dans son fauteuil.
Nos petits paniers en osier remplis à ras bord, les lèvres et la langue bleues, les jambes striées d'égratignures (ça c'est les grafignes du Québec), nous rentrions rapidement pour mettre notre Mamama Mathilde à l'épreuve. Serait-elle aussi bonne cet été que l'an passé ? Les confitures gagnent à mûrir quelques semaines en pots afin d'y développer toutes leurs délicates fragrances. Les siennes n'eurent jamais cette chance, mais le souvenir olfactif en est à jamais gravé dans nos mémoires.

INGRÉDIENTS
pour 4 pots de 250ml plus du rab pour le prochain petit déjeuner
  • 1 kg de bleuets
  • 700 g de sucre
  • 25 cl d'eau
  • Le jus d'un citron (ou 2 c.à soupe de jus en bouteille)
  • 8 cl de kirsch
  • Un thermomètre à sirop. Ce n'est pas essentiel, mais finalement c'est un objet dont on se sert assez souvent en pâtisserie et l'investissement n'est pas démesuré.
PRÉPARATION
  1. Trier, rincer et égoutter les bleuets.
  2. Dans une casserole mettre les bleuets, le sucre, l'eau et le jus de citron.
  3. Porter doucement à ébullition en mélangeant et laisser cuire 2 minutes.
  4. Laisser tempérer, couvrir et mettre au frais pour la nuit. 
Le lendemain
  1. Filtrer la préparation.
  2. Réserver les bleuets et porter doucement le jus à ébullition. Faire bouillir jusqu'à 110°C. Soyez patients, ça prend au moins 20 minutes.
  3. Ajouter les bleuets et le kirsch et reprendre l'ébullition.
  4. Poursuivre la cuisson à feu vif en mélangeant constamment jusqu'à 105°C.
  5. Écumer si besoin avant de mettre en pots.
Le goût de mon enfance, les égratignures en moins, la patience en plus. Dès fois.


.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...