La cuisine est l'art d'utiliser la nourriture pour créer le bonheur.

Translate

Pouding chômeur

Spécialité de la Belle Province s'il en est, le pouding (ou pudding en anglais) chômeur était à ses origines un plat de pauvres. Élaboré pendant le crise de 1929 par les femmes d'ouvriers qui, bien que pauvres comme Job n'en étaient pas moins de fières cuisinières. Elles aimaient gâter leurs vaillants époux, épuisés par le labeur et qui étaient de sacrés gourmands à la dent sucrée... Le pouding était alors simplement composé d'un vulgaire mélange de farine, d'eau et de cassonade. Ç'tu assez miséreux à votre goût ça ? 
Comme beaucoup de ses confrères, il s'est embourgeoisé et est devenu un grand classique de la cuisine québécoise.
Le goûteux coûteux sirop d'érable a remplacé la cassonade, on y met une belle portion de beurre, de la crème et certains dont je tairais le nom vont même y ajouter une 'tite lichette d'alcool !
Maudite dépendance...
Notez qu'il se prépare la veille pour être cuit le lendemain.

INGRÉDIENTS
  • 2 œufs
  • 160g de beurre à température ambiante
  • 200 g de sucre
  • 280g de farine
  • 1 c.à thé de poudre à pâte (ou levure chimique)
  • 500ml de sirop d'érable
  • 500ml de crème 35%

PRÉPARATION
La veille
  1. Tamiser la farine avec la poudre à pâte.
  2. Dans le bol du robot, mélanger le beurre et le sucre.
  3. Ajouter les œufs et une fois que tout est bien incorporé, ajouter la farine avec la poudre à pâte.
  4. Bien mélanger et réserver au froid pendant 24 heures.
Le lendemain
Préchauffer le four à 450ºF (230ºC)
  1. Dans une casserole, porter à ébullition le sirop d'érable et la crème. Réserver.
  2. Déposer la pâte dans un plat allant au four, ou dans des moules individuels. Attention, la pâte gonfle un peu pendant la cuisson et il faut laisser de la place pour le mélange de sirop et crème.
  3. Recouvrir avec le mélange de sirop et de crème et enfourner pendant  environ 20 minutes.
  4. Le pouding doit avoir une belle coloration dorée.
  5. Vérifier si le centre est cuit à l'aide d'un pic.
  6. Déguster tiède accompagné d'un peu de sauce s'il vous en reste...
Du bonheur en ramequins ! Le remplacement de la cassonade par le sirop d'érable donne à ce dessert toutes ses lettres de noblesse.

.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...