La cuisine est l'art d'utiliser la nourriture pour créer le bonheur.

Translate

Bettelmann (mendiant) aux cerises

Je ne suis ni sexy, ni lisse, ni à la mode ; je ne fais pas la Une des magazines de foodies, je suis, je suis...

Le mendiant, ou bettelmann en alsacien, est pourtant une explosion de saveurs et d'une facilité déconcertante à réaliser. Ancienne pâtisserie d'Alsace, ce gâteau est confectionné avec du pain rassis ou des restes de petits pains (kougelhopf, brioche, viennoiseries). Comme son nom l'indique, il est, à l'origine un plat de pauvre, utilisant les ingrédients disponibles à la ferme : lait, œufs, pain rassis, fruits de saison, un peu de sucre et le tour était joué.

Dans ma famille, j'ai toujours connu ce gâteau, dont mon boulanger de tonton Bernard était le fournisseur attitré de matière première, généreux moustachu balançant au bout de ses bras des sacs pleins de brioches et viennoiseries invendues.
Ma maman fait le bettelmann avec des cerises, mais il est évolutif au grès des saisons et des fruits frais disponibles. Framboises, mûres, pommes, poires, fruits secs avec des pistaches ou des amandes grillées, les variations sont infinies. Tiens, il me vient l'idée d'en faire un à la rhubarbe... 

Les cerises ne sont pas dénoyautées pour éviter de trop mouiller le gâteau, mais ces fruits sont chers au Québec. Alors, petite astuce : chez IGA, le sac de 600g de cerises noires est complètement approprié et souvent en promotion.

INGRÉDIENTS 
  • 6 petits pains rassis (croissant, pain au chocolat, brioche, pain au lait...) 
  • 500 ml de lait 
  • 140 g de sucre 
  • 1 sachet de sucre vanillé 
  • 1 c. à café de cannelle 
  • 100 g de noisettes ou d'amandes grossièrement moulues 
  • 4 œufs 
  • 1 kg de cerises fraîches non dénoyautées, ou un sac de 600g de cerises congelées
  • 3 c. à soupe de chapelure 
  • 40 g de beurre froid coupé en petits dés
  • 1 rasade de kirsch ou de rhum

PRÉPARATION
  1. Laisser sécher les petits pains pendant un ou deux jours. 
Réchauffer le four à 410ºF (210ºC)
  1. Couper le beurre en petits dés et réserver au congélateur.
  2. Beurrer un moule creux allant au four et réserver au réfrigérateur. 
  3. Mélanger le sucre, le sucre vanillé, la cannelle et les amandes (ou noisettes) en poudre.
  4. Déposer les petits pains dans un grand bol.
  5. Porter le lait à ébullition et verser sur les petits pains. 
  6. Écraser avec une fourchette ou à la main. 
  7. Ajouter le mélange sucré et le kirsch. 
  8. Incorporer un à un les œufs en mélangeant bien à chaque fois, et pour finir les cerises. 
  9. Verser la préparation dans le moule, saupoudrer de chapelure et déposer les dés de beurre par-dessus. 
  10. Déposer le moule sur une plaque à pâtisserie, et enfourner pendant 1 heure à 1 heure 15 en surveillant le dessus du gâteau. S'il commence à trop brunir, couvrir avec une feuille d'aluminium. 
  11. Vérifier la cuisson avec un couteau qui doit ressortir humide, mais pas trop.
Ce gâteau se déguste tiède, mais moi, je n'aime pas les gâteaux tièdes.
Il est excellent froid, au petit-déjeuner, en dessert avec une boule de glace à la vanille, ou en cachette, la cuillère plongée dans le moule, éclairé par le halo blafard du frigo...

Il n'est peut-être ni sexy, ni photogénique, mais comme on dit par chez nous : 
's ìsch besser àss a Drìtt vu'ma Esel ! Hopla.

.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...