La cuisine est l'art d'utiliser la nourriture pour créer le bonheur.

Translate

Springerle

Les Springerle (chspringuerlé) comptent parmi les premiers petits gâteaux confectionnés en Alsace. L’anis, qui leur donne ce goût si particulier, y est cultivé depuis le XVI siècle. 
Springen, signifie « sauter, bondir, jaillir » ce terme aurait plusieurs explications :
- pour qu’ils se détachent de la planche qui sert de moule, on le tapait sur la table et la pâte décorée «sautait».
- en cuisant, «font leur bond», c’est-à-dire obtiennent un petit socle.
- une autre signification proviendrait du Ritter (cavalier) souvent représenté pour le Springerle offert aux garçons. Mais la vision de la montée de la pâte lors de la cuisson renforce la première explication.
Ses motifs reprennent des traits symboliques mais aussi des cavaliers, animaux, blason de ville ou familiaux, fruits, scènes champêtres, scène galante, vie, joie, mort, allant même jusqu’au grotesque.
La tradition de la confection des Springerlé est attestée dès le 13ème siècle dans la région du Sud du Rhin notamment dans les couvents.
C'est l'an dernier que l'on m'a offert mes premiers moules, hélas la période bredele étant close, j'ai patienté jusqu'à aujourd'hui. J'ai également profité, en cette délicieuse fin d'été, d'un très agréable voyage aux sources de mon existence : l'Alsace et m'y suis procuré quelques moules supplémentaires. 
La poterie Ernewein propose beaucoup de modèles. Pour la décoration et/ou la conception de biscuits, vous ne saurez plus où donner de la tête...
Traditionnellement ils sont réalisés avec des grains d'anis, mais comme je propose déjà les anisbredele, je les ai fait au gingembre.


INGRÉDIENTS
  • 4 œufs (220g)
  • 500 gr sucre glace
  • 1 c.table de gingembre séché en poudre
  • 500 gr farine 

PRÉPARATION

La veille :
  1.  Battre les œufs et le sucre jusqu'à obtention d'une crème blanche et légère. Je vous conseille le batteur sur socle, parce que vous en aurez pour un bon 15 minutes...
  2. Y ajouter l'anis et la farine, pétrir le tout et laisser reposer 1 heure au frais dans un film alimentaire.
  3. Séparer la pâte en quatre parts, étaler chaque part sur un plan de travail fariné et l'abaisser à une épaisseur de 8 -10 mm. 
  4. Pour que la pâte obtienne une consistance soyeuse, la saupoudrer une nouvelle fois de farine. Appuyer le moule très légèrement enfariné de manière uniforme sur la pâte. Une astuce : faites vous une sorte de réservoir avec un linge et plutôt que de la farine utilisez de la fécule que vous tamponnerez directement sur le moule.
  5. Découper le dessin à l'aide d'un couteau, et déposer sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier cuisson. Travailler le reste de pâte éventuellement sec avec les mains humides.
  6. Laisser reposer 24 heures à une température constante et à l'abri des courants d'air. Si le dessus de vos biscuits n'est pas d'un blanc immaculé laissez leur encore une autre journée pour finir de sécher.
Le lendemain
Préchauffer le four à 150ºC (325ºF).
  1. Retirer l'excédent de farine avec un pinceau sec et enfourner au bas du four pour 12 à 15 minutes. 
  2. Les springerle vont se dresser sur un petit socle exactement de la même façon que les anisbredele...
Non contents d'être ludiques et faciles à réaliser, ces biscuits sont excellents et carrément originaux... Vous en trouverez dans vos sacs de bredele 2011.

.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...