La cuisine est l'art d'utiliser la nourriture pour créer le bonheur.

Translate

Rôti de bœuf - cuisson

Enfin je retrouve du temps pour cuisiner autre chose que des bredele
Cette année je compte environ 10700  de ces petites gourmandises et autant vous dire que j'ai honni la farine, mon vieux four à cuisson inégale, le manque de place et tout ce qui va avec pendant quelques jours...
Désespéré j'ai même menacé la facebookosphère de ne plus jamais en faire, mais à peine posté je savais que cette décision ne serait pas tenue puisque j’envisageais déjà l'achat d'un vrai four pour offrir un produit encore plus exceptionnel.
Le premier vrai repas a donc été offert à ma belle famille ce 25 décembre et je me suis trouvé confronté à la cuisson d'un beau gros rôti de bœuf. Hormis un thermomètre à sonde (aussi sur la liste des courses) la cuisson saignante est un mystère que je me refuse de rater. J'ai donc fouillé à droite et à gauche googuelant frénétiquement, comparant les différentes astuces et recettes pour finalement arrêter mon choix sur celle qui semblait la plus sûre d'elle et faisait le moins de fautes d'orthographe.
Vous n'aurez plus aucune excuse pour mettre un rôti au four et d'en demander la cuisson à vos convives sans avoir des palpitations et de devoir respirer dans un sac en papier...

INGRÉDIENTS
  • 1 rôti de bœuf (le mien faisait 1400g)
  • Beurre clarifié ou huile
  • 1 cocotte
  • 1 four
  • Sel, poivre, moutarde forte
  • des amis
PRÉPARATION
  1. Préchauffer le four à 460ºF (240ºC)
  2. Déposer un corps gras au fond d'une cocotte.
  3. Placer le rôti dans la cocotte et enfourner pour exactement 15 minutes.
  4. Cette cuisson à très haute température va saisir la viande et cuire les premiers 500g.
  5. Sortir le rôti, enlever la ficelle et la barde, saler, badigeonner de moutarde et poivrer.
  6. Ré-enfourner en comptant 10 minutes par livre (environ 500g) de viande, plus ou moins une ou deux minutes suivant la forme du morceau. Le rôti est long et fin : enlevez du temps ; il est massif : ajoutez-en. Ma deuxième cuisson a duré 22 minutes, mon rôti étant assez gros.
  7. À la fin de ce temps sortir la viande du four et laisser reposer un peu avant de couper.
  8. Cette cuisson parfaitement saignante peut ne pas convenir à tout le monde. Il suffit de placer les tranches en question dans la cocotte et de prolonger la cuisson quelques secondes. Mais c'est vraiment moins bon.
  9. Des têtes d'ail confites, une bonne purée et quelques légumes au four, il ne reste plus qu'à déboucher le vin.
L'avantage de cette méthode en plus de sa simplicité enfantine et que vous pouvez effectuer la pré-cuisson bien avant le repas. Vous profiterez donc d'un apéro sympathique ou de manger l'entrée pour finaliser la cuisson et ne pas rater une seule minute de votre charmante compagnie affamée.

.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...